SWEENEY TODD, le diabolique barbier de Fleet Street

Publié le par Pénélope Lemarchand

sweeney.jpg TITRE : SWEENEY TODD - THE DEMON BARBER OF FLEET STREET
REALISATEUR : Tim Burton
ACTEURS : Johnny Depp, Helena Bonham Carter...
DUREE : 1h55'



    De retour à Londres après avoir été injustement jeté en prison, un ancien barbier reprend du service avec un seul objectif : se venger de son mauvais sort en égorgeant ses clients. Il fait le bonheur de la marchande de tourte du rez-de-chaussée qui désormais ne manque plus de viande fraîche...

     Un film sur la vengeance, plat qui se mange froid, dit-on... Ici pourtant elle se mange en sortant du four. Car la vengeance de Mister T. est aveugle, totalement injuste et disproportionnée.
     On comprend assez mal d'ailleurs pourquoi en plus d'éliminer un témoin de son ancienne identité et le juge qui l'a jeté en prison, a suborné sa femme et a séquestré sa fille, il se met à égorger tous les étrangers et les inconnus de Londres.
     Pour se justifier, après l'échec de la vengeance objective et adaptée à la faute à réparer (il a raté de peu la gorge du juge), Sweeney construit un discours moralisateur sur la noirceur naturelle de l'homme légitimant le crime aveugle au nom d'une universelle culpabilité. Il suffit qu'un seul homme commette un crime pour que, de proche en proche, l'humanité tout entière soit coupable. Malgré tout, le passage - en une chanson - de l'homme blessé qui a soif de vengeance au psychopate serial killer n'est pas très convainquant !!!
     Pas très convainquante non plus la petite histoire d'amour, parfaitement inutile, qui se greffe là-dessus avec un prince charmant de pacotille totalement hors-jeu. Là encore, elle se borne à nous valoir une ou deux roucoulades sur "Johanna" qui font penser aux "Maria" de West Side Story, avec Bernstein et Shakespeare en moins.
     Pas très convainquant non plus l'interminable début, qui - surtout quand on connaît l'histoire avant que le film ne commence, ce qui est le cas de tous ceux qui ont vu le musical - n'en finit pas de durer.
     Pas très convainquant non plus l'humour. A part Helena Bonham Carter - actrice géniale - qui a deux ou trois répliques glacées assez drôles, l'essentiel de l'humour est théoriquement contenu dans les chansonettes, mais - à mon avis - tombe systématiquement à plat quand on est pas dans l'ambiance musical. Or au cinéma, on n'est définitivement pas dans l'ambiance musical. Il suffit d'être allé une seule fois dans sa vie voir un musical sur la 42ème Rue pour voir la différence totale qu'il y a entre une salle de cinéma et une salle de spectacle...
     Pas très convainquante enfin, la prestation musicale des acteurs, qui, pour le dire gentiment, chantent terriblement mal. En plus dans une salle bien équipée où le son est amplifié, au bout d'une demi-heure, on n'en peut plus. D'autant que la qualité musicale de la partition, pour être sympa, n'en est pas pour autant prodigieuse, loin de là. Donc vite fait la musique s'avère plate et ennuyeuse.     Reste le parti pris "Grand Guignol" qui, lui, avec son côté excessif, halluciné, jouissif dans son esthétique du laid, du sale, du sanguinolant, et porté par deux acteurs très convainquants, vaut sans aucun doute le détour. Et l'image finale, sorte de Pieta inversée, image très saignante mais très belle de l'aboutissement dramatique d'une folie et d'un retour trop tardif à la raison et à la conscience est - vraiment - superbe.

Publié dans Mes Flops

Commenter cet article

Shin 16/02/2008 13:49

Bonjour,

D'une beauté visuelle indéniable, le film de Burton est divertissement macabre plus que jouissif et au final somptueux ; la seule ombre au tableau étant l'amourette entre les deux jeunots inutile au possible (mais qui fait partie de l'intrigue originale alors...).

Johnny Depp et Helena Bonham Carter y forment un duo exquis !

Amicalement,

Shin.

julie 06/02/2008 09:19

Je suis d'accord avec toi j'ai eu du mal meme si je tire mon chapeau à l'esthétique de burton.
Je suis d'accord avec odicele regarde pour que tes articles les plus récents soient sur ta page d'accueil car moi à chaque fois que je viens j'ai l'impression que rien a bougé alors que si....
A+

Gally 05/02/2008 14:38

J'ai jamais accroché au " style Burton" , a part peut être son Beetlejuice qui était absolument délirant et Sleepy Hollow ( Rhaaaaa Chritopher Walken !! ) qui est vraiment sublime tant visuellement que du point de vue de l'interprétation ( djauni daippe iz gorgeous !!! ) ..

a part ces deux films la je suis totalement hermétique aux films de Burton et au personnage Burton, par contra sa femme ne me laisse pas de glace , Helena si tu me lis , je te vénére !

odicele 04/02/2008 01:03

Pénélope
comme tu le sais je n'ai pas aimé ce moment de cinéma. En effet, j'ai vu ce film dans une salle où le son était très fort, trop fort, à faire presque mal aux oreilles. je te laisse imaginer l'inconfort des passages chantés, qui ne m'ont pas du tout emportés dans l'histoire. Dans de telles conditions, c'était simplement insupportable.
PS : c'est bisare que tes articles les plus anciens soient ce qu'on voit en premier sur ton blog ? Je suis passée à côté de tes récents articles parce que je n'avais pas compris ton classement.

Nini 02/02/2008 12:19

ici, en Finlande, il sera dans les salles seulemenet a partir du 29 de ce mois ci et j'avais l'intention d'aller le voir. Mon frere l'a vu et m'a recommandé d'aller le voir. En te lisant j'hésite un peu. Si je le vois je te dirais ce que j'en pense.