INDIANA JONES et le Royaume du crâne de cristal

Publié le par Pénélope Lemarchand

TITRE : INDIANA JONES and the Kingdom of the Crystal Skull
REALISATEUR : Steven Spielberg
ACTEURS : Harrison Ford, Cate Blanchett...
DUREE : 2h03'


     Obligé de donner un coup de main à une soviétique paranormale pour récupérer le cadavre d'un E.T. de Roswell, Indiana Jones se retrouve embarqué dans la quête de l'Eldorado (eh si !)...

     Bon... je suis bien obligée de reconnaître que c'est nul, que le scénario est consternant, que le jeu des acteurs globalement pitoyable, que l'humour suit le cours du dollar, et que la scène finale bat tous les records de laideur, de bêtise et de fumisterie.
     Malgré tout, et c'est un peu un mystère, je me suis amusée comme une folle. Et pourtant, il y a de quoi être énervée. Pas au début, car - malgré le coup de la marmotte un peu ridicule - il faut avouer que ça commence plutôt bien. La scène (totalement inutile) de course poursuite avec les militaires est quand même terriblement bien filmée. On se dit même que Spielberg est en forme, qu'il va nous faire un grand film, et que "Suite à retardement" d'un "tube cinématographique" n'est pas forcément synonyme d'"arnaque".
     Erreur. Même si ça commence (presque) bien, tout se déglingue avec l'arrivée du gamin, et pire... et c'est un comble, à partir de l'apparition du fameux crâne. Ce crâne de cristal, on était quand même en droit d'attendre que ce soit un objet incroyable, découvert au prix d'une quête insensée, et vénéré comme une relique précieuse entre toutes (comme l'avaient été l'Arche et le Graal). Eh non ! Il est découvert en deux trois minutes, pris comme ça sans scrupule par un archéologue qui éventre les momies sans se poser de questions, et foutu vite fait dans un sac. J'avais cru comprendre qu'il était fragile, mais vu tous les coups qu'ils se prend, c'est sûrement un cristal en plexiglass.
     Et puis quelque chose m'a énervée. Ce crâne-cerveau d'E.T. soi-disant hyper-ultra-magnétique, il l'est une fois sur douze. On le promène dans une sacoche dans une voiture, et là il ne magnétise rien du tout, alors que dans le hangar, protégé par une grosse boite mettalique, il attire n'importe quel petit truc en feraille à 300 mètres...
     Bref ce crâne n'étant pas crédible, trouvé trop vite, malmené, et ses vertus psycosomatiques semblant totalement invraisemblables, on n'accroche pas vraiment à sa petite histoire. D'autant que les pistes s'embrouillent entre l'Eldorado et Roswell, au point qu'on se demande si on ne voit pas un Benjamin Gates perdu dans un épisode des X-files... Et puis il n'était pas censé apporté le savoir avec un super-grand "S" ?... Que dalle ! Le bilan c'est qu'on n'y comprend plus rien : à quoi ça servait de le ramener ? pourquoi papy est devenu fou ? pourquoi le E.T. il avait perdu sa tête ? Pourquoi il dit même pas merci ? Pourquoi ils ne chantent pas la chanson de Rencontre du Troisième Type ?
     Mais disons qu'on n'est pas là pour l'histoire (ce qui est faux, l'intérêt de ce genre de film étant normalement, de raconter une bonne histoire) : que reste-t-il ? Une séquence de Tarzan l'ami des singes ? Une séquence de sables-mouvants-qui-fait-diablement-peur ? Une explosion nucléaire et un frigidaire anti-atomique qui vole ? Des indigènes qu'on distingue à peine du décor ? Une course poursuite dans la forêt vierge (avec une route qui continue même lorsque la machine-qui-fait-la-route a été pulvérisée) dans laquelle le pauvre gamin se fait chatouiller les... hmm ? La rencontre entre papa et maman ? Le mariage de Cendrillon ?... Ben non, franchement, il ne reste pas grand chose...
     Alors pourquoi je me suis amusée comme une folle ? Voilà le mystère... Je ne pense pas - n'étant pas gérontophile - que ce soit grâce au sourire d'Harrison, ni grâce à la musique de cirque de John Williams. Mais peut-être, finalement, parce que c'est un petit film de grands gosses. Raté, bâclé, gâché... mais un sacré petit film de grands gosses quand même... et qu'il m'a fait penser à mon papy, qui racontait des histoires totalement nulles, mais que j'adorais plus que tout !...

Publié dans Mes Tops

Commenter cet article

tranxene 05/06/2009 09:45

J'ai pas du tout aimé , mais bons je suis déjà pas un grand fan des précédents . TROP NAZE INDIANA

vassago69 11/06/2008 04:45

houps...je viens de voir que tu avais mis cette "bip" dans tes TOP... j'espere juste que ton papy te faisait pas payer 10 eur l'histoire tout nulle...lol

vassago69 11/06/2008 03:51

merci, merci, et encore merci... j'ai aussi critiqué cette arnaque cinematographique sur mon blog... je te demanderai bien en mariage tant ta critique est proche de la mienne...mais, tu as oubliée 2 ou 3 petites choses... 1) Les mechants pas beaux ont autant de charisme que B-Menez (mon Dieu qu'ils jouent mals...) 2) sean connery est le meilleur acteur du film (meme en photo il assure) 3) depuis quand Steven, George et Harrison n'ont ils pas fait un bon film?... Pour steven je dirais "il faut sauver le soldat ryan" (j'ai bien aimé Munich...mais bon...) George...heuuuu star wars 4...et...hum les scenarios de indy jusqu'a celui là!!! et notre bon harrison... apparence... en etant trés gentil... à quoi devait on s'attendre? ...à cette chose, le pire film de l'année pour le fan que je suis...snif J'ai tellement de choses a dire...le rythme est lent, les plans sequences d'une minute ou il ne se passe rien, des indiens qui font de la capoeira...ca fait deja plus de deux ou trois trucs alors...bravo pour la critique

Marion 28/05/2008 11:56

hum...je ne l'ai pas encore vu et pour cause, je me suis faite avoir avec Die Hard 4 je me suis dit que j'attendrai de voir les réactions de courageux...bah voilà ! Ca ne m'étonne pas le moins du monde, là c'est leur côté business qui parle rien d'autre, c'était inévitable : "tiens, tout le monde serait tellement content qu'on sorte un Indiana Jones 4 qu'on peut sortir ce qu'on veut ils iront quand meme "... Merci donc du conseil :)

Bouc 28/05/2008 10:43

pas mieux