BIENVENUE CHEZ LES CH'TIS

Publié le par Pénélope Lemarchand

chtis.jpgREALISATEUR : Dany Boon
ACTEURS : Kad Merad, Dany Boon...
DUREE : 1h46'


     Muté dans le Nord-Pas-de-Calais après s'être fait passer pour un handicapé parce qu'il voulait aller sur la Côte d'Azur, un directeur de bureau de Poste fait connaissance avec les autochtones...

     Dimanche soir j'ai fait la scrutatrice dans mon bureau de vote. Pendant que les urnes étaient vidées, les enveloppes et les bulletins comptés, j'ai bavardé avec les trois autres dépouilleurs de ma table (n°4) : une vieille dame rigolote, une femme à la voix rauque et un jeune qui s'imagine que dépouiller c'est faire de la politique. Tous les trois avaient vu - et adoooooré - Bienvenue chez les Ch'tis.
     Personnellement rien ne m'attirait dans ce film (comme je le leur ai dit), ni la Bande-annonce pas drôle, ni les acteurs, ni surtout le thème, ayant plutôt tendance à trouver Paris encore beaucoup trop "provincial"^^
     Alors je me suis dit que j'étais bête, et j'y suis allée à la séance de 11h35 dans la salle 16 (toujours ma préférée) du Ciné-Cité de La Défense. Nous étions une quinzaine dans la salle. Derrière moi, deux filles n'ont pas arrêté de glousser à chaque réplique. Au moins ça mettait un peu d'ambiance. Pour le reste...
     Pour ne pas me mettre des millions de spectateurs à dos (encore que mon avis n'intéresse pas forcément grand monde LOL), je pourrais dire que j'ai bien aimé. Mais honnêtement j'ai trouvé ça pitoyable. Pas drôle, pas drôle et surtout pas drôle. Des vieux gags qui font de la peine, un côté cul-cul qui fait de la peine, et un portrait des gens du Nord qui fait carrément de la peine.
     Le côté "patois local" m'a énervée, c'est laid à entendre, les expression sont moches, ça ressemble à une sous-langue. Rien à voir avec la langue savoureuse des personnages de Pagnol par exemple. Elle sert uniquement d'étendard à un régionalisme bêbête, qui, dans le film, se borne à inverser les [ch] et les [ss], piccoler, et servir du fromage qui pue.
     Et au lieu d'avoir du vécu, on a des vieux acteurs d'arrière garde caricaturaux : Galabru qui nous fait sa propre imitation, Line Renaud qui se croit au théâtre, deux comiques poussifs qui font des grimaces, et des autochtones qui jouent les débiles pour avoir l'air sympa.
     Maintenant je suis bien obligée d'admettre que le film a un succès fou : mieux que la Grande Vadrouille ou les Gendarmes à Saint-Tropez, ça déchire, ça ! Alors je me demande ce que j'ai raté. Où est mon gros défaut personnel qui m'a rendue insensible à ce film. Pourquoi je n'ai pas ri une seule fois ? Pourquoi j'ai trouvé ce film infiniment ennuyeux, et infiniment triste.
     La réponse est simple : ça n'est pas en caricaturant les défauts qu'on en fait des qualités. Et ça n'est pas non plus en carricaturant des qualités, qu'on rend des gens sympathiques.

Publié dans Mes Flops

Commenter cet article

tranxene 05/06/2009 09:23

J'ai détesté ce film , et encore je trouve pas d'autre mots pour dire à quel points je le hais d'ailleurs . Rien de drôle et des personnages que l'on souhaites vite oublier

PlumpBlossom 10/02/2009 16:24

Pour une fois on est d'accord

Daniel Fattore 30/05/2008 21:04

Bonsoir! Intéressant avis: on entend tant parler de ce truc. De mon côté, ce qui me retient, c'est le côté très français, voire ch'ti, de la chose: je crains que certains gags typiquement locaux ne m'échappent, me privant d'une occasion de rire (j'habite en Suisse). A présent, si ce n'est même pas drôle...

onit 28/04/2008 18:34

je vais parlais franchement de ce que moi j'en ai pensé ...
le film en lui même n'ai pas si extraordinaire que ça, il est
juste passable mais alors pourquoi ce film a eu un succés
comme celui-ci???
On peu comprendre pour camping mais alors là...
sa ma cloué le bec!
bizarre,c'est un des mystère de la vie!

Julien 26/04/2008 23:06

Je suis moi aussi déçu du succès du film mais je te trouve pour autant extrêmement sévère. Le film est lourd mais on a vu nettement pire ces dernières années. Les gags sont éculés, les caricatures de moins en moins supportables, l'histoire ne dépasse pas 5 minutes de réflexion mais ça reste supportable. Pour moi, ce film ne devait pas dépasser les 2 millions. J'ai peur des dérives que cela risque d'engendrer tant pour le cinéma que pour les autochtones.