NO COUNTRY FOR OLD MEN - Non, ce pays n'est pas pour le viel homme

Publié le par Pénélope Lemarchand

country.jpg

TITRE : NO COUNTRY FOR OLD MEN
REALISATEURS : Joël & Ethan Coen
ACTEURS : Tommy Lee Jones, Javier Bardem...
DUREE : 2h02'


     Au Texas, dans les années 80, un chasseur découvre, près du lieu d'un traffic de drogue qui a mal tourné, une malette remplie de coupures de 100$. Il sera pourchassé par un tueur sans pitié tandis que le vieux sheriff constatera son impuissance à y comprendre quoi que ce soit...

     Beaucoup de pistes, et pas une seule qui semble traitée comme il faut et tenir la route. D'où l'impression que j'ai eue d'un film brouillon, maladroit, bancal, long et inutile. Assez prétentieux aussi, dans la mesure où il semble nous dire que chacune des pistes qu'il ouvre est géniale, alors qu'il se montre incapable de les suivre vraiment.
     La première piste, c'est celle du trésor empoissonné. Une malette pleine de billets, mais qui va attirer les pires ennuis à celui qui s'imagine avoir trouvé - grâce à elle - le bonheur tranquille et facile. Outre qu'elle est passablement banale, cette piste s'évente vite, étant presque tout de suite court-circuité par la suivante - celle du tueur sans pitié - lequel ne semble pas tant intéressé que ça par la valise et son contenu. Du reste à la fin - sauf erreur de ma part - on ne sait guère ce qu'elle est devenue.
     La deuxième piste, donc, celle du tueur sans pitié, est à mon avis la plus inconsistante. Elle aurait pu être effrayante - toute banale qu'elle est elle aussi - elle m'a semblé juste anecdotique. Une bouteille de gaz sous pression comme arme pour ouvrir les portes (et tuer éventuellement), c'est la seule maigre originalité. Il semble que l'acteur ait plu, avec sa coupe de cheveux invraisemblable et sa voix grave et mielleuse. Je l'ai trouvé blaffard et soporiphique.
     La troisième piste, c'est celle du sheriff dépassé par les événements. Un "oldtimer" nostalgique des anciens "oldtimers", comme il dit, qui embourbe l'action dans un passéisme bêbête ("comment c'était mieux dans le temps, les gens !") et accumule les scènes inutiles à l'action (en particulier celle de la rencontre avortée avec le tueur) et les dialogues inutiles à la compréhension du film (en particulier le coup tellement convenu du rêve final).
     Le problème de ces trois pistes, c'est que prises séparément, elles ne sont guère intéressante, sauf à jouir d'un scénario original et d'une réalisation inspirées. Mélangée ensemble, elles se marchent sur les pieds et s'empêchent l'une et l'autre d'avancer (la caméra, par exemple, a une espèce de point de vue transcendant, s'attachant tantôt à l'une, tantôt à l'autre des pistes, que rien d'autre ne justifie ses choix que la recherche d'"effets").
     Au final, c'est comme si la crainte de faire trois fois plus de "déjà vu" que dans un film de genre classique avait amené les réalisateurs à tout saborder, à ne rien pousser à bout, à rester dans l'inconsistance de style, de peur que l'inconsistance de contenue soit trop voyante.
     Mais à ce petit jeu, on obtient un film terne, pâlichon, dont les scènes de violence sont terriblement ringardes, qui, de chemins qui ne mènent nulle part en chemins qui ne mènent nulle part, n'arrive à mon avis à n'imposer ni un style, ni une originalité, mais une pesante et banale insignifiance.

Publié dans Mes Flops

Commenter cet article

Kitano 24/03/2008 18:18

Dommage d'être passé à côté d'un film si différent dans son style : mi-policer, mi-western. La mallette sera revenue aux mexicains qui tuent par là-même le porteur.Bien entendu, le tueur est un archétype du psychokiller (tel un Terminator).
La 3e piste est la plus passionnante, d'ailleurs le titre est révélateur en cela. Grand film des frères Cohen à l'humour décalé.

Shin 06/02/2008 11:55

Bonjour,

Tout comme les autres, je te conseille vivement de mettre en première page tes articles les plus récents. Je parcours ton blog régulièrement et j'ai parfois un peu de mal à voir quand tes derniers messages ont été publiés.

Concernant le film, je trouve que parler de "flop" est un peu dur. Oui, le film n'est pas exempt de défaut. Et notamment la dernière demi-heure trop évasive et elliptique et qui tranche trop radicalement avec le reste du film. Bref, j'en parle déjà suffisamment longuement sur mon blog. Il y a pas mal de questions sans réponses à la fin et c'est un déconcertant également, mais je pense qu'il s'agit d'un parti pris délibéré. Je n'ai pas l'oeuvre originale et je ne peux donc pas trop juger de l'interprétation qu'en ont fait les deux frangins.

Pour le reste, j'ai pour ma part trouvé le film assez passionnant malgré un postulat de départ très classique. La mise en scène inspirée des frères Coen et le talent des acteurs y sont pour beaucoup.

Après, "No Country for Old Men" est loin d'être leur meilleur film (je suis toujours enclin à penser que "Fargo" occupe une bien meilleur place), mais demeure un spectacle bien plus plaisant que la plupart des films actuellement. Et, contrairement à toi, j'ai été extrêmement impressionné par le charisme saisissant de Javier Bardem (nommé au Oscar et qui risque bien que l'obtenir à mon avis...).

Amicalement,

Shin.

Thib 01/02/2008 17:23

Salut Pénélope, j'ai lu avec intérêt ta critique. Celle-ci est intéressante, tu argumentes très bien des choix, ils sont pertinents même si je ne suis pas d'accord sur tout.
Je trouves par exemple que les acteurs sont très bons et que les scènes violentes sont plûtot bien faites.
Mais avec du recul, je t'avoue que je ne considère pas ce film comme le meilleur des COEN. Il y a des lacunes évidentes comme la fin que je trouve longue, en plus elle n'apporte pas grand chose au film.
Je pense que je me suis un peu trop vite emballé sur ce film lors de l'écriture de mon article.
Biz. Thib.

Jef 01/02/2008 06:56

bonjour Pénélope,
Je te trouve bien dure avec les frères cohen et ce film en général. Il est vrai cependant que je m'attendais à mieux surtout au vu des critiques que j'avais lues et encore plus de leurs films précédents.

J'ai trouvé l'intrigue facile et le scénario faible, ce qui est surprenant connaissant l'auteur. En revanche, j'aime beaucoup le jeu des acteurs avec une préférence pour le "old timer" de Tomy lee jones. Bardem est tout de même très étonnant et fascinant de composition quand on connait ses rôles précédents (je pense à son rôle de tétraplégique extraordinaire dans "Mare dentro".

Jef

samom 31/01/2008 13:04

Salut

pareil pour les articles les plus récents à la une.....