DANTE 01

Publié le par Pénélope Lemarchand

Dante.jpgTITRE : DANTE 01
REALISATEUR : Marc Caro
ACTEURS : Lambert Wilson, Linh Dan Pham...
DUREE : 1h28'




     Dans un vaisseau-prison en forme de crucifix, des détenus sont volontaires pour subir des tests bio-technologiques. Un nouveau prisionnier arrive et guérit ses co-détenus en avalant d'étranges poulpes visqueux dans d'horribles souffrances, pendant qu'une scientifique leur inocule des virus géométriques...

     Que dire de ce film qui semble infiniment long quoi qu'il soit court, infiniment esthétique quoi qu'il soit laid, infiniment intelligent quoi qu'il soit absurde, infiniment mystique quoi qu'il soit d'une totale platitude ? Beaucoup de bruit pour rien...
     Quelqu'un qui n'aurait vu ni 2001 A Space Odissey, ni Solaris, ni Alien, pourrait peut-être y trouyer un peu d'originalité, voire d'audace. Mais quelqu'un qui a vu ces trois films se demande ce qu'il vient faire dans cette pseudo méditation cosmique, ou le temps n'en fini pas de durer, et où des décors très moches abritent des personnes et des bestioles très moches.
     Une musique assomante est relayée par des voix monocordes récitant bêtement un texte assez niais, avec des accents invraisemblables et une diction désespérante. Quant à l'acteur principal qui ne dit, sauf erreur, que "La Lumièèèèère", il doit se contenter de grimacer, de hurler, de vomir pour être expressif.
      On peut s'occuper un bon moment à chercher la raison d'être d'un tel film, ce qui a pu pousser quelqu'un à y croire, si tant est que quelqu'un y a cru. Une réflexion sur le salut ? L'opposition entre la médecine et la thaumaturgie ? La médecine qui utilise des cobayes humains pour améliorer ses techniques de plus en plus sophistiquées, par opposition au sauveur qui, par sa seule souffrance, guérit l'Autre en prenant sur Lui son mal ?
     Ou, pour pousser juste un peu plus loin, la techno-médecine qui manipule les rejetés de la sociétés - dont le seul service qu'ils peuvent lui rendre est d'expérimenter les traitements qui pourront sauver les honnêtes gens - face au Saint qui ne regarde pas la personne, mais voit dans chacun, même dans son ennemi, même dans son assassin, l'âme à sauver. Dans les cercles de Dante, on aurait donc la scientifique qui irait s'engouffrer dans les flammes de l'enfer à cause des programmations suicidaires de l'informaticien, tandis que le reste de l'équipage - ceux qui ont fini par croire aux miracles, sortant du purgatoire, pourrait s'acheminer vers un nouveau paradis...

     Mais cette idée - si c'en est une et si c'est bien celle du film - est cachée, défigurée, maltraitée sous trop de laideur, d'ennui, d'à-peu-près et d'indigence pour rendre quoi que ce soit de ce film intéressant.

Publié dans Mes Flops

Commenter cet article

Thib 25/01/2008 11:26

Salut Penelope, merci de ton comentaire sur "Cinéma asiatique". Oui, jt'ai laissé un commentaire en te donnant mon avis sur "Dante 01". Autrement, sur mon blog, y'a une critique.

Biz.

:0051:Sebiwan 24/01/2008 14:50

Je n'ai pas vu le film je ne peux donc avoir d'avis !
J'ai vu quelques extraits qui m'avaient l'air plutôt pas mal !!!
J'hésite

Biz

Thib 24/01/2008 11:24

Salut Penelope, à ce que je vois, tu n'as pas du tout aimé ce film. Contrairement à toi, je l'ai trouvé pas si mal, je trouve qu'il a des choses à en tirer même s'il a des lacunes à commencer par un scénario, une histoire qui n'est pas simple à suivre. Je pense que ce film est à prendre avec un minimun de recul pour véritablement le comprendre. Par contre, je trouve que le travail fait sur les décors est intéressant, c'est minimaliste mais efficace je trouve.
En tout cas, même si je ne partage pas tout à fait ton avis, tu défends avec qualité ton avis sur ce film. Thib.