A LA CROISEE DES MONDES : la Boussole d'or

Publié le par Pénélope Lemarchand

boussole.jpgTITRE : HIS DARK MATERIALS ; The Golden Compass
REALISATEUR : Chris Weitz
ACTEURS : Dakota Blue Richards, Nicole Kidman
DUREE : 1h54'




     Dans un monde où chaque humain est doublé d'un daemon à l'apparence animale, une fillette est enlevée, puis parvient à rejoindre un centre où les enfants sont séparés de leur daemon pour les préserver des scrupules de la conscience...

     Un film fantastique qui frappe d'abord par l'univers visuel qu'il fabrique, ancien par les matériaux (pierre, cuivre, bois...) mais pourtant futuriste. Ce qui donne l'impression d'un monde qui ressemble beaucoup au nôtre, mais qui aurait suivi néanmoins d'autres voies pour évoluer.
     Deux thèmes majeurs semblent donner le Nord à toute cette aventure. Le premier, c'est la possibilité de l'existence d'autres mondes (dont le nôtre) qui relativiserait les valeurs de celui qui nous est décrit ici ; le deuxième, c'est la fonction de ces daemon, qui, s'ils assurent la personnalité et la spécificité de chacun, sont aussi responsable du doute, des chimères, des souffrances morales et psychologiques.
     Dans ce contexte, le puissant "magisterium" apparaît comme un organisme de stabilisation et une force profonde d'inertie. Son objectif étant en effet d'empêcher à la fois toute communication avec d'autres univers, et de tenter de libérer l'homme, dès l'enfance, de ses daemons, c'est-à-dire de l'autonomie de la conscience et de la possibilité du trouble, pour en faire des êtres pacifiés, sans tiraillement, et donc dociles et inoffensifs.
     L'allégorie est évidente, puisque toute société - à la base - se fonde sur son propre encloisement et sur le formatage de ses sujets dans le but de n'avoir pas une collection d'individualités libres ingérable, mais un groupe soudé, cohérent, homogène et efficace.
     Mais pour l'héroïne et son entourage, la daemon, même s'il porte en lui le risque du doute, du soupçon, de l'inconfort, du tiraillement (donc de la schizophrénie et de la paranoïa), est en même temps la garantie de la clairvoyance et de l'identité. En d'autres termes, pour être libre, il faut s'exposer au doute et au scrupule de la conscience, et à tous les dysfonctionnement qu'ils peuvent entraîner. Car dans le confort de l'idéologie massive, l'homme n'est plus lui-même.
     Etrangement pourtant, le roi des grands ours qui rêve de daemon, donc d'humanisation, est débouté par un héritier légitime, monarchiste donc, qui le vainc par la loi du plus fort. Etrangement aussi, la libération des enfants du centre de lobotomisation semble mettre face à face deux idéologies qui s'affrontent, et non pas l'Idéologie d'un côté (les méchants), et le Scrupule de la conscience de l'autre (les bons).
     Mais l'histoire ne fait que commencer, menée par une héroïne que j'ai trouvée particulièrement mûre et charismatique, même si elle doit beaucoup de ses pouvoir davantage à la magie qu'à la juste raison et à la rectitude éclairée et clairvoyante de sa pensée, comme on aurait pu l'attendre.

     C'est peut-être d'ailleurs le problème des histoires trop modernes qui cherchent à prendre des allures de contes. Tolkien, Lewis ou ici Pullman, quelle que soit leur imagination, ne peuvent pas rivaliser par eux-même avec ce que les vraies légendes, les vrais mythes, les vrais contes, les vraies mythologies, ont constitué anonymement et de générations en génération, à l'épreuve du temps et de la sagesse des peuples, avec la force inimittable de cette sagesse orale et populaire.

Publié dans Mes Tops

Commenter cet article

delph.A 25/01/2008 21:29

personnellement j'ai pas accroché au film, du déja vu (surtout le fait qu'il y ai encore une suite au secours), meme si esthétiquement c'est très jolie et que l'actrice principale mene assez bien la barque pour son jeune age.
sinon bonne critique t'a bien vu les enjeux du film.

Nini 20/01/2008 15:24

C'était un film que je voulais voir mais je n'ai pas trop entendu en bien :s En ce moment je suis en train de lire le roman. Je pense que je le verrais lorsqu'il sera en dvd et jugerais de moi-même

Thib 20/01/2008 15:01

Merci pour ton commentaire pour "Lavocat de la terreur". Content que ça te donne envie de la visionner. Thib.

:0051:Sebiwan 20/01/2008 12:02

Merci pour le lien !
C'est un film que j'ai bien envie de voir aussi !